La

THEORIE

_

La perturbation des organismes vivants et ”l’approche-Enti”

Comment est-ce qu’on peut comprendre une perturbation d’un organisme vivant?

Prenons comme exemple classique la perturbation qu’on appelle “allergie”.

Une allergie est définie comme une réaction trop forte sur une circonstance, p.e. une substance chimique.
La circonstance est alors appelée “allergène”.

On peut comprendre de plusieures façons.
1°/ Une vue méchanistique, analytique, classique
Classiquement on comprend le phénomène d’une manière causale: l’allergène (substance chimique) produit la réaction de l’organisme (qui est la suite de la cause). L’allergène est la cause.
2°/ Une vue plus large
Mettez 5 organisme en contact avec le même type d’allergène.
Quand les organismes réagissent, il n’y aura pas un seul organisme qui réagit exactement comme un autre.
La relation causale n’est plus valable à 100%, puisqu’il n’y a pas de réactions exactement pareilles.
3°/ La vue la plus large
Quand on regarde les réactions sur le même allergène d’un très grand nombre d’organismes, on constate que la plupart réagit, mais il y en a quelques uns qui ne réagissent pas du tout.
“L’allergène est la cause de la réaction allergique” n’est plus valable du tout.
Même le contraire se montre clairement: l’organisme lui-même détermine la réaction (ou “perturbation”). Ce n’est pas l’allergène qui la détermine.
La perturbation n’est donc pas une réaction, mais devient une simple action de l’organisme même.
Cette action, en plus, décrit partiellement le dynamisme de cet organisme, et de cette façon donne de l’information sur l’organisme. En d’autres termes, l’action (perturbance) charactérise l’organisme.
“L’approche-Enti” se base sur ces charactéristiques, ces informations, de l’organisme.

These

Development of a remedy against oyster summer mortality: electromagnetic fields as a protection for challenged Artemia nauplii and Pacific oyster spat

Dale Laurens

Cliquez ici pour télécharger le document (pdf)
(seulement en anglais)